Préfecture

COVID 19 - Arrêtés préfectoraux concernant la mise en oeuvre des mesures annoncées par Mr le préfet

Cliquer sur le numéro d'arrêté pour accéder au document officiel

 

Arrêté N°2021-243 Portant obligation du port du masque dans le département des Alpes-Maritimes

 

Arrêté N°2021-244 Portant interdiction de la consommation d'alcool sur la voie publique et de l'activité musicale amplifiée dans le département des Alpes-Maritimes

 

Arrêté N°2021-247 Renforçant les mesures relatives à la lutte contre la propagation du virus COVID-19 dans certains établisseements recevant du public du département des Alpes-Maritimes

COVID 19 - Communiqué de Mr Bernard GONZALEZ, Préfet des Alpes-Maritimes.

De la part de M. Bernard GONZALEZ, Préfet des Alpes-Maritimes.

Vous trouverez ci -dessous le résumé des mesures renforcées de lutte contre l'épidémie de COVID 19 pour les Alpes Maritimes:

1/ Accélérer la campagne vaccinale

Montée en charge de la vaccination dès le lundi 22 février avec l’attribution de 4 000 doses supplémentaires de Pfizer (en sus des 90 300 doses prévues d’ici fin mars) et 10 000 doses d'Astrazeneca dans l'immédiat.

Étendre la vaccination à l’Astrazeneca à toutes les personnes de la tranche d’âge des 50-64 ans avec affections de longue durée  (environ 60 000 personnes concernées).

2/ Commerces/travail

Imposer un fonctionnement selon le mode « click and collect » dans tous les commerces de + de 5000 m². autres qu’alimentaires des aires urbaines de Nice et Menton (pas d’accueil du public dans ces commerces).

Limiter la jauge de fréquentation dans tous les commerces de + de 400 m².autorisés à accueillir du public. La jauge sera portée de 10m²/client à 15m²/client.

Imposer aux exploitants de mettre en place des équipes dédiées afin de faire respecter la distanciation au sein des commerces.

Inciter les commerces alimentaires à étendre leurs horaires d’ouverture le matin pour étaler l’affluence.

Mobiliser spécialement l’ensemble des services de l’État dans le cadre d’une mission interministérielle prioritaire pour contrôler le respect de ces dispositions

Renforcement de l’incitation et des contrôles des mesures de télétravail

Retour à un encadrement strict des marchés (régime déclaratoires avec protocole sanitaire)

3/ Confiner les prochains week-end (du vendredi soir 18h au lundi matin 6h).

Interdiction de tous les déplacements non justifiés par l’un des motifs autorisés lors du premier confinement :

- achats de première nécessité,

- motif médical,

- déplacement professionnel,

- motif familial impérieux,

- pratique d’une activité physique, promenade et sortie des animaux de compagnie pour durée maximale d’une heure et dans un rayon de 5 km autour du domicile

Fermeture de tous les commerces autres que les commerces alimentaires, les pharmacies, les laboratoires d’analyses médicales, stations service, garage…

Ces mesures s’appliqueront dans la partie urbanisée du département s’étendant sur les aires urbaines de Nice et Menton.

Elles supposent le rétablissement des attestations dérogatoires à l’interdiction de déplacement (création de cette fonctionnalité dans l’application Tous anti COVID).

 

Confinement prefecture we

4/ Renforcer certaines mesures existantes et améliorer leur contrôle

Étendre l’obligation du port du masque à toutes les zones à forte fréquentation dans toutes les communes du département

Adoption de mesures d’ordre public : interdiction de la musique amplifiée et de la consommation d’alcool sur la voie publique

Améliorer le contrôle de la mise en œuvre des gestes barrières dans l’espace public et dans les ERP grâce à des équipes de « médiateurs Covid »

Renforcer encore le contrôle des conditions sanitaires d’entrée sur le territoire à la frontière avec l’Italie (voies routières et ferroviaires)

Réalisation à l’arrivée des aéroports Nice Côte d’Azur et Cannes-Mandelieu de tests PCR réalisés de façon systématique sur tous les passagers de vols choisis de façon aléatoire

5/ Renforcer les moyens pour faire respecter les règles

Pour assurer le respect de ces mesures, alors que de nombreux services de l’État sont touchés par des clusters, il est indispensable de renforcer les moyens de contrôles :

renfort et mobilisation encore plus intense de toutes les forces de sécurité intérieures avec le soutien des polices municipales

renforts en unités mobiles

renforts nationaux et régionaux des services de la CPAM, et de l’État chargés des contrôles (DDPP, DIRECCTE, DDT, DDCS ...)